Lactarium Montpellier

1


Lactarium régional

CHRU Arnaud de Villeneuve

371 Av du Doyen Giraud

34295 MONTPELLIER cedex 5


Responsables :
Pr Gilles Cambonie (Pédiatre)Mme Anne Gimenez (cadre de santé)

Tel : 04 67 33 07 69

Me Maryse Cerviotti (consultante en lactation IBCLC)


Qu’est-ce-que le lactarium ?

- Le lactarium de Montpellier est une banque de lait maternel et un centre de conseils et de soutien à l’allaitement maternel. Il est situé à l’hôpital Arnaud de Villeneuve du CHRU de Montpellier.
- L’équipe du lactarium de Montpellier est placée sous la responsabilité d’un médecin. Elle se compose d’un pédiatre, d’un cadre de santé, de puéricultrices et d’auxiliaires de puériculture et d’une consultante en lactation certifiée IBCLC.
- Ses missions sont de promouvoir le don de lait, conseiller les mères, collecter, contrôler, pasteuriser et stocker le lait, assurer sa tracabilité et sa distribution dans les services de néonatalogie.


sauf jours fériés Lien CHRU Montpellier
Tel 04 67 33 66 99

Fax 04 67 33 66 21

Diététicienne Maternité CHRU de Montpellier

Tel  04 67 33 64 62

Diététicienne Pédiatrie CHRU de Montpellier

Tel  04 67 33 66 19

Ouverture au public du lundi au vendredi de 9h à 16h


Le lactarium au service du nouveau-né

Le lait collecté est essentiel pour certains nouveau-nés ; Il est délivré sur prescription médicale pour :
- Les bébés prématurés
- Les bébés fragiles (troubles digestifs graves, allergies, pathologies rénales,...)


Ce qu’il faut savoir sur le don de lait

- Pour faire don de votre lait, il vous suffit d’être maman allaitante et de disposer d’un congélateur pour le stocker chaque jour en attendant le passage du lactarium,
- Vous pouvez faire don de votre lait quel que soit l’âge de votre enfant,
- Un entretien médical permettra de vérifier votre compatibilité au don et une prise de sang est nécessaire pour les contrôles sérologiques obligatoires (Hépatites b et C, virus, HIV 1 et 2, virus HTLV 1 et 2).


Le chemin du lait


Le lait provient

- Des mères recueillant leur lait pour leur propre enfant hospitalisé (bébé prématuré) : don personnalisé,
- Des mères donneuses recueillant leur surplus de lait pour d’autres bébés fragiles ou prématurés : don anonyme.Le lactarium se déplace au domicile des donneuses dans les 14 départements suivants : Pyrénées Orientales, Aude, Aveyron, Lozère, Hérault, Gard, Vaucluse , Ardèche, Drôme, Bouches du Rhône, Var, Alpes Maritimes, Alpes de haute Provence, Hautes Alpes. Il est le seul à couvrir le vaste secteur du sud de la France.
Le conditionnement

- Le lait recueilli est stocké dans les flacons stériles fournis par le lactarium, datés et identifiés avec le nom de la donneuse.
Les contrôles

- Des contrôles bactériologiques sont effectués par le lactarium afin de veiller à la qualité du lait collecté, conformément à la réglementation.
La pasteurisation

- Le lait est pasteurisé afin d’en garantir toute la sécurité, puis il est congelé.
La distribution

- Le lactarium de Montpellier distribue le lait pasteurisé sur prescription médicale dans les centres de néonatalogie pour les nouveau-nés prématurés ou fragiles et éventuellement au domicile des enfants présentant des pathologies particulières.


Les unités de néonatalogie de type 3 ( Marseille, Nîmes, Montpellier) ont besoin chaque semaine d'environ 40 litres de lait maternel provenant du lactarium.

Un enfant né à 32 semaines d'aménorrhées aura besoin d'environ de 7 à 8 litres de lait de femme au total durant toute son hospitalisation.

Un enfant né à 26 semaines d'aménorrhées aura lui recours à environ 10-12 litres.

Un nouveau-né prématuré né à 25 semaines d'aménorrhées ou plus va recevoir pendant ses premières semaines, ses premiers mois de vie de nombreux médicaments et substances essentiels à sa survie, (surfactant artificiel, antibiotiques, alimentation parentérale ….). Pour tous les nouveau-nés malades et plus particulièrement l'enfant né prématurément, surtout le grand prématuré (de moins de 32 semaines d'aménorrhées), et l'extrême prématuré (de moins de 29 semaines d'aménorrhées)
le lait de femme est devenu un médicament incontournable.
Les données actuelles montrent que
le lait maternel réduit de 6,5 fois l'incidence de l'entérocolite ulcéro-nécrosante
(Schanler RJ seminars in perinatology 2011). Il permet un développement optimal des neurones, des synapses, de la structure gliale cérébrale. Selon l'étude de Vohr et col parue dans Pediatrics en 2007 : en moyenne 10ml/kg/j de lait maternel améliorent de 0,53 points le score de Bailey évalué à l'âge de 2 ans des enfants nés à moins de 29 SA.

Partager.

Un commentaire

  1. Pingback: Reportages sur le don de lait maternel