Association des Lactariums de France
Human milk bank french association

Tabac et allaitement maternel

0


Si vous fumez,  votre bébé fume aussi


Ce qu'il faut savoir

Une cigarette = plus de 1400 composants qui passent dans votre lait, Certains d’entre eux peuvent réduire votre production lactée et votre réflexe d’éjection, D’autres peuvent altérer la croissance et le développement de votre bébé, Voire même favoriser la survenue de troubles respiratoires ou de mort subite du nourrisson…

Si vous aviez envisagé d’arrêter ou de réduire votre consommation tabagique durant la grossesse, cet effort doit être poursuivi et encouragé durant l’allaitement. Si vous êtes motivée pour un sevrage alors que vous allaitez, ce choix doit être valorisé et soutenu. Seule, ce choix risque d’être voué à l‘échec même avec beaucoup de motivation, la dépendance tabagique peut être trop forte pour supporter un sevrage.

- Naphthylamine
- Pyrène
- Uréthane
- Cadmium
- Dibenzacridine
- Benzopyrène
- Toluidine
- Chlorure de vinyle
- Acétone
- Acide cyanhydrique
- Amoniac
- Méthano
- Arsenic...


Des professionnels de santé peuvent vous aider pour arrêter ou diminuer votre consommation tabagique

Comment vous faire aider?

Consultez un tabacologue. Vous en trouverez un proche de chez vous en cliquant sur l'Annuaire des consultations de tabacologie.

Pensez à demander aux centres ressources PMI, sages femmes au domicile… certains professionnels de santé pourrons vous apporter une aide spécialisée.


Pour arrêter la cigarette, que je sois enceinte ou allaitante, je peux bénéficier d'un traitement nicotinique substitutif

Les bons conseils

Un paquet par jour = Un patch de 25mg

Deux paquets = deux gros patchs Toujours associer les formes orales


Les traitements

ne sont pas dangereuxfacilitent le sevrage car traitent le manque sont garants d’une meilleure réussite au sevrage. Poursuivre le tabagisme augmente les dangers


Les points forts

Les taux de réussite augmentent lorsque les doses de nicotine sont adaptées et lorsque deux galéniques différentes (voie transdermique et voie orale) sont associées. Les échecs sont souvent liés à des sous dosages en substitutif. La cigarette électronique n’est pas recommandée avec l’allaitement maternel
- Lire le communiqué de l'AFSSAPS


Les traitements substitutifs à votre disposition


Dispositif trans dermique (Patch)

Nicopatchs Niquitin Nicotinelle

Nicorette

25mg/16h

21mg/24h

15mg/16h

14mg/24h

10mg/16h

7mg/24h

5mg/16h


Formes orales (gommes, comprimés...)

- Gommes: 2mg, 4mg
- Comprimés sub linguaux: 2mg
- Comprimés à sucer: 1,5mg, 4mg (Niquitin-minis)
- Pastilles: 1.5 mg ou 2,5mg (Nicopass)
- Inhalateur


J’allaite ! que je sois fumeuse ou non-fumeuse
Pour beaucoup de femmes fumeuses, la cigarette est un frein majeur à l'allaitement, pensant que leur lait n'est «pas bon» pour leur enfant. Elles s'interdisent d'elles mêmes l'allaitement, privant du même coup leur bébé du meilleur apport nutritionnel qui soit pour son développement. La bonne attitude consiste alors à informer les mamans que le tabagisme maternel n'est pas une contre-indication à l'allaitement maternel et à les accompagner dans leur désir d'allaitement, un moment privilégié pour le début d'une prise de conscience conduisant vers le sevrage tabagique. Favoriser l'allaitement maternel d'une mère fumeuse constitue donc un projet d'envergure qui nécessite une cohésion parfaite des équipes soignantes dans les maternités. Le rôle d'écoute et d'accompagnement des sages-femmes y est primordial.


Quel est le rapport bénéfice/risque pour l’enfant de l’allaitement maternel des femmes fumeuses
Le tabagisme maternel n’est pas une contre-indication à l’allaitement maternel.La priorité des professionnels de santé est de proposer une aide au sevrage tabagique.Dans la mesure où les patientes ne parviendraient pas à arrêter leur consommation tabagique, il convient de proposer aux mères de prolonger au maximum la durée d’allaitement maternel afin de contrebalancer les effets néfastes du tabagisme maternel sur la survenue de pathologies infantiles.
La grossesse et l'allaitement maternel : un bon moment pour l'arrêt du tabac?
Il est préférable d’arrêter avant la grossesse, c'est le désir de 100% des femmes, mais 30% fument pendant la grossesse.La grossesse et l'allaitement maternel sont des moments privilégiés pour les parents.Arrêter de fumer : le plus tôt est le mieux mais il n’est jamais trop tard.


Si vous avez au final décidé de poursuivre la cigarette tout en allaitant
Réduisez votre consommation à moins de 10 cigarettes par jour Evitez le tabagisme passif


Don de lait maternel
Le tabac est une contre indication au don de lait maternel


Liens à suivre - Documents à télécharger

Ministère des affaires sociales et de la Santé (Dossier tabac)

INPES (Dossier tabac - Institut national de prévention et d'éducation pour la santé)

OFTA (Office français de prévention du tabagisme et autres addictions)

Tabac Info Service

Les substituts nicotiniques (Ministère de la Santé, Inpes, Ofta)

La composition de la fumée du tabac (Ministère de la Santé, Inpes, Ofta)

Source : ADLF 2014 en collaboration avec le Docteur M. Adler, tabacologue à Clamart, membre de la Société Française de Tabacologie

Partager.

Les commentaires sont fermés.